Trèfles

NOTRE BLOG SUR L'AGRICULTURE URBAINE

Comment cultiver des micropousses ?


Avec le confinement et une démarche de plus en plus écoresponsable, cultiver des micropousses à la maison est une expérience de plus en plus engagée. C’est relativement facile et formidable pour les familles dont les enfants n’aiment pas manger des légumes, de les motiver avec quelque chose qu’ils ont fait pousser eux-mêmes.


Les micropousses, petit rappel


Les micropousses sont des plantes au stade de très jeunes pousses quand les deux premières fausses feuilles sont bien développées (les cotylédons). Ce sont des légumes et herbes version miniature remplis de nutriments essentiels pour la santé et de saveurs gustatives avec leur croquant. À ce sujet, retrouvez tous leurs bienfaits en lisant notre article "Pourquoi manger des micro pousses ?"

Les plus cultivées sont le tournesol, le radis, la roquette, la coriandre et le petit pois.

Il existe plusieurs méthodes avec des substrats différents : sur terreau, fibre de coco, mélange de tourbe et de sable, ou sur feuille de chanvre beaucoup moins salissante et elles peuvent être récoltées entre 1 et 3 semaines après les avoir semées.


Le matériel nécessaire


Le matériel nécessaire est minimaliste ! Un contenant, troué de préférence, un substrat, des graines et vous pouvez démarrer. Il existe des kits complets sur internet ou dans les magasins spécialisés pour s'adonner à une culture de micropousses à domicile qui plus est plus que locale.

Si vous possédez tout le matériel pour vos semis habituels, cela fera très bien l'affaire également. Vous pouvez aussi réutiliser des contenants recyclés possédant un couvercle transparent comme la barquette du poulet rôti du dimanche ou les barquettes en plastique des viennoiseries achetées en supermarché. Le couvercle de type dôme permet de garder la chaleur et l'humidité.


Liste du matériel complet, sans être obligatoire:

- Un contenant fait maison (barquette ou grand plat à lasagnes) ou acheté.

- Plateau ou autre contenant avec des trous.

- Un dôme transparent.

- Du terreau, de la terre ou un tapis de chanvre/coco.

- Un vaporisateur d'eau pour arroser par dessus si pas possible par en dessous.

- Une lampe à LEDs idéalement (avec un spectre horticole, si vous mettez le néon de votre chambre, ça ne marchera pas) ou un endroit très proche de la lumière du soleil.

- Des graines à micropousses (toutes les graines n'auront pas le même taux de germination que celles sélectionnées pour faire des micropousses). Si vous utilisez des graines réutilisées comme les graines de tournesol, lentilles ou autres, elles doivent être brutes et non transformées.



Comment procéder ?


Tremper : certaines graines comme le petit pois ou le tournesol doivent être trempées en amont pendant 8 à 10 heures avant ensemencement. Videz et égouttez avant utilisation.

Préparer le substrat : placez une couche d'au moins 2,5 cm de terreau dans le fond du contenant troué puis humidifiez-le. Ou placez votre tapis de chanvre ou de coco humide dans le fond.

Semer : bien utiliser tout l'espace de culture sur le terreau de façon assez dense et éparse. Veillez à ce qu'elles ne se superposent pas. Placez le tout dans le contenant sans trous.

Recouvrir : avec le dôme pour garder une forte humidité et placez votre culture dans le noir. Une fois les premières feuilles sorties, placez-la proche d'une source lumineuse comme le rebord d'une fenêtre ou sous une lampe à LEDs. Si vous cultivez vos micropousses l'hiver, l'ensoleillement est inférieur à 10 heures par jour, utilisez les deux sources lumineuses, les LEDs viendront en complément.

Arroser : favorisez l'arrosage par dessous (c'est à ça que va servir le contenant non troué) et laisser un maximum les feuilles au sec pour les préserver des moisissures. Si vous ne pouvez pas, vaporisez une fois par jour directement sur les micropousses jusqu'à la coupe pour éviter la sècheresse des racines et de la terre.

Récolter : toujours à la base de la tige lorsque les cotylédons ou la vraie feuille est bien sortie.

Conserver : mettez votre récolte dans un contenant hermétique au réfrigérateur, vous pouvez les conserver jusqu'à 10 jours. Pensez bien à mettre un papier absorbant dedans pour absorber la condensation et prolonger la conservation.



Où trouver les graines ?


Dans les magasins d'aliments naturels, les épiceries et les centres jardins. En France, la marque Germline commercialise des sachets de graines dans les magasins BIO, c'est un bon début. Évitez les semences que l'on trouve en commerce ordinaire, elles sont généralement traitées aux pesticides ou fongicides.


Et si vous ne vous sentez pas la main assez verte, vous pouvez toujours consulter notre gamme de micropousse toutes prêtes ;).




Petites recommandations de LA TIGE LYON


Pensez à bien à laver vos mains, à stériliser le matériel utilisé pour la germination tant que possible. Vous pouvez toujours réutiliser le substrat à condition de bien le faire sécher et de le vider de toutes les graines et autre matière organique restée dedans lors de la première culture. Conservez vos graines au frais ou au froid de préférence.


Maintenant il n'y a plus qu'à !